Source : www.cfcm.tv

76764_cope_burqua_img.jpgL’UMP a mal. Très mal à la France, qui lui a dit tout le bien qu’elle pensait d’elle. Tant dans les urnes qu’en-dehors des urnes, puisque le taux d’abstention a atteint un niveau effrayant. Et pourtant ! Là où l’intelligence voudrait que l’on tire une leçon de cette déconvenue, on trouve aveuglément et acharnement. « La droite doit revenir à ses fondamentaux », martelait ce matin Jean-François Copé.

 

L’ennemi juré de Nicolas Sarkozy reconnait sans ambages que l’UMP a essuyé une défaite ; mais en profite aussitôt pour revenir à sa lubie : interdire la burqa « sans tarder ». La France vient de désavouer sévèrement le parti au pouvoir, dont Jean-François Copé est membre. Malgré tout, ce dernier persiste dans sa stigmatisation de l’islam et le déni de la réalité. Que M. Copé continue sur cette voie. Les Français attendaient des solutions à leurs problèmes, son parti a choisi d’offrir une cure de jouvence au FN. Les Français ne s’y sont pas trompés et ont choisi de corriger l’UMP.

 Mais cela n’a semble-t-il pas servi de leçon à celui qui rêve d’être président. Soit Jean-François souffre d’autisme sévère, soit il tient les Français en général, et les musulmans en particulier, dans un si profond mépris, qu’il lui est impossible de comprendre que les basses stratégies électoralistes ont encore moins de raisons d’être le scrutin passé.