Les pays occidentaux ne reculent devant rien afin de préserver leurs intérêts présent et avenir, en témoigne leur lourd passif qui va de la traite des esclaves en passant par le colonialisme et en arrivant au néo-colonialisme dont les règles de l’économie mondiale en sont les soldats Ô combien efficaces.

L’objectif majeur des « révolutions » actuelles dans les pays arabes et musulmans est de sortir Israël de l’œil du cyclone qui a été atteint lors des actions admirables de citoyens arabes musulmans et occidentaux épris de justice et de liberté qui avaient embarqué dans des bateaux humanitaires en direction de Ghazza. La faute impardonnable des gouvernements arabes et musulmans, est de n’avoir pas empêché leurs populations d’adhérer à ses actions. Il fallait briser la dynamique de la solidarité active au peuple palestinien d’autant plus que l’opinion publique occidentale commençait à basculer. On rencontrait dans les villes occidentales de plus en plus de jeunes et de moins jeunes arborant fièrement le Keffieh palestinien autour du cou en signe de soutien à cette juste cause.

Cette opération à grande échelle, savamment concoctée dans les laboratoires de Langley avait commencé par la comédie Weakileaks en transitant par la bourse de Chicago des matières premières.

Au lieu d’acquiescer et d’appliquer avec zèle les plans conçus sous l’Administration Bush, le Président Obama serait mieux inspiré d’assumer enfin sa négritude en épousant les valeurs chères à Aimé Césaire. Quant aux Etats suivistes d’Europe, ils ne font que jouer une partition mise en musique par l’unique puissance mondiale du moment. Une bien sinistre musique car elle a causé la mort de centaines d’innocentes victimes. Leurs responsabilités sont engagées.

La stratégie mise en œuvre consiste à occuper les populations arabes et musulmanes pendant 10 ans, ainsi que l’opinion publique mondiale empêchant ainsi toute action pouvant nuire à Israël et toute velléité de contestation de l’ordre économique mondiale. Elle consiste également à détourner l’opinion publique des vraies raisons de la crise économique mondiale en maintenant l’exploitation outrancière des agriculteurs, des travailleurs et des cadres de la planète par une économie virtuelle spéculative sans foi ni loi.

Quel intérêt aura l’économie tunisienne ou égyptienne à accueillir un touriste occidental qui débourse 150 Euro dans le cadre de la célèbre formule « All inclusive » pour se prélasser pendant une semaine dans un hôtel haut de gamme en commettant tous les écarts qu’il ne pourrait se permettre chez lui. Est-ce qu’un Tunisien ou un Egyptien pourrait accéder à un pays occidental avec un budget de 150 euros ?

Il est urgent d’oeuvrer à une solution juste et équitable du problème palestinien pendant qu’il est encore temps, de réformer les règles malsaines de l’économie mondiale et de moraliser les relations internationales en bannissant à jamais l’esprit colonial qui les régit.

Cette crise a le mérite de nous dévoiler le vrai visage des « démocraties occidentales » et de nous secouer afin que chacun d’entre nous redouble d’effort dans le domaine qu’il occupe pour préserver les acquis de l’Algérie et la sortir définitivement du sous-développement. Le travail, la science et le développement constituent la seule solution qui puisse nous préserver des vautours qui nous entourent.

Al Moutawakil
, universitaire algérien.