Participez nombreux au forum sur l'Islamophobie qu'anime Omar Mazri auteur du livre  "L'Islamophobie : Deus Machina". Vous contribuerez à la clarification des idées et des positions necessaires à démasquer les confusions et les impostures qui interdisent l'emergence de jeunes talents et de véritables compétences pour une culture de résistance contre le matraquage idéologique, médiatique et politico sécuritaire.
 
Par un clic, vous entrez au coeur du débat, vous y apporterez vos enrichissements, vos questionnements et vos propositions sur 35 thèmes qui n'attendent qu'à être débattus dans la transparence, la responsabilité et l'esprit collectif. Sans doute vous apporterez votre part d'écriture à l'histoire, celle de vos parents qu'on a occulté, la votre qu'on stigmatise et celle de vos enfants qu'on veut dissoudre dans l'indifférenciation, la victimisation ou le banissement. Prenez la parole et exercez votre devoir :
 
{Dites la vérité émant de votre Seigneur} – Coran
Vous n'aurez point la foi tant que vous n'aurez pas inspiré aux autres l'amour de la vérité – Hadith
 
Le changement de la communauté, celui qui la libère du Wahn qui est le socle de l'Islamophobie, passe par un changement salutaire individuel, celui qui pousse chacun de nous  à s'interroger sur nos maux et à leur proposer des remèdes en échangeant avec ses frères en islam ou en humanité ou avec ses compagnons d'infortune ou d'espérance sa vision du monde et ses préconisations pour l'améliorer.
 
Si nous refusons de jouer le rôle de semeur jamais nous ne pourrons voir les graines d'avenir germer ni esperer récolter une moisson de blé qui nous apporte la liberté, la dignité et la prospérité. Soyons donc des graines bénies et non des maudits comme le dit  Sayidina Aissa (saws) dans cette parabole :
 
" Voici  que le semeur est sorti pour semer. Et comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux, étant venus, ont tout mangé. D'autres sont tombés sur des endroits pierreux, où ils n'avaient pas beaucoup de terre, et aussitôt ils ont levé, parce qu'ils n'avaient pas de profondeur de terre: mais, le soleil s'étant levé, ils ont été brûlés, et faute de racine, ils se sont desséchés. D'autres sont tombés sur les épines, et les épines ont monté et les ont étouffés. Mais d'autres sont tombés sur de la bonne terre, et ils ont donné du fruit, l'un cent, l'autre soixante, l'autre trente. Entende, qui a des oreilles ! "
 
Si nous ne faisons pas l'effort d'entendre le sens de cette parabole et si nous n'accomplissons pas  le devoir  d'imaginer notre changement et de le conduire par nous mêmes et ensemble, le changement sera alors imposé à nous selon les termes et les conditions de ceux qui nous haissent. Ces derniers veulent nous voir maintenus dans le futile, l'accessoire, l'insensé, la discorde, l'improvisation, l'anathème et l'indolence. Ils veulent nous voir en marge de l'histoire des Hommes alors qu'Allah nous a créé pour la vocation de témoigner comme communauté de la centralité, celle de la rectitude dynamique qui propulse son environnement comme un vecteur de force doué d'une orientation, d'un sens et d'une intensité qui fait déplacer, mouvoir, transformer ce qui est inerte ou hostile en résutlat bénéfique d'une action collective et concertée et socialement utile…
 
Un clic et vous êtes déja l'acteur du futur ou l'ingénieur qui pose les questions et  apporte les réponses à un problème qui semble simple mais qui relève, en réalité d'une machination diabolique dont les racines sont profondes et enchevétrées et que la méchanceté des uns et l'ignorance des autres ont rendues confuses par la mise en avant des imposteurs et des infantiles  manipulés par les idoles de Satan et ses liges .