Hajj 2012. De part ses particularismes, le marché du pèlerinage est opaque, désordonné et risqué, il donne des sueurs froides quand on se plonge dans la réalité de sa nature. Les causes de cette anarchie sont nombreuses et seront probablement traitées dans une prochaine publication inshaa Allah.

Dans une configuration de monopole commercial, seules une quarantaine d'agences de voyages françaises sont habilitées par le Ministère du Pèlerinage saoudien à produire les visas "spécial hajj" indispensables pour se rendre sur le territoire saoudien pendant la période du Pèlerinage. Ce sont les fameuses agences et associations agréées "hajj" (différentes des agences agréées OMRA) formant un cercle fermé d'élus, elles sont un lieu de passage incontournable dans le processus organisationnel du pèlerinage à La Mecque. A défaut d'obtenir un agrément des autorités saoudiennes, ce qui est devenu quasi impossible pour diverses raisons, toutes autres agences ou associations désirant organiser le hajj doivent forcément être partenaires d'une de ces structures agréées.

Chaque année ce sont entre 20 et 25 000 pèlerins qui partent de France pour accomplir le Hajj (Pèlerinage à La Mecque) qui est le 5ème pilier de l'islam, obligatoire pour toutes personnes en capacité physique ou matérielle de l'accomplir. Malheureusement, ce sont aussi des milliers de pèlerins à travers l'Europe, particulièrement en France et en Belgique, qui sont laissés sur la paille chaque année. Abusés, trompés, arnaqués par des guides ou rabatteurs irresponsables et des agences de voyages indignes. Les victimes de ces escroqueries sont souvent des personnes âgées et analphabètes qui se sont laissés éblouir par une confiance aveugle accordée à des intermédiaires qui ne la méritaient pas.

Comme à son habitude, l'association France Hajj, tente à son humble niveau de poursuivre ses actions de prévention qui demeure l'axe majeur par lequel nous pouvons espérer l'assainissement de ce marché.

 

Calendrier officiel du Hajj 2012

Les autorités saoudiennes ont annoncé le début de la saison du hajj a partir du 1/11/1433 H soit le 27 septembre 2012.
La saison du Hajj 2012 se clôturera le 15/1/1434 H soit le 29 novembre 2012.

Pour les pèlerins voyageant en avion, ils auront la possibilité d' arriver à l'aéroport de Jeddah (King Abdulaziz International Airport) ou à l'aéroport de Madina (Prince Muhammad bin Abdulaziz International Airport) au plus tard le 4/12/1433 H soit le 20 Octobre 2012

Dates limites des transferts intérieurs  :

  • Dernier transfert possible (en autocar) entre Jeddah et Madina : 25/11/1433 H soit le 11 Octobre 2012
  • Dernier vol possible entre Jeddah et Madina : 2/12/1433 H soit le 18 Octobre 2012
  • Dernier transfert possible (en autocar) entre Madina et Makka : 5/12/1433 H soit le 21 Octobre 2012
  • Dernier vol possible entre Madina et Jeddah : 6/12/1433 H soit le 22 Octobre 2012

 

Le Guide Accompagnateur

Généralement les pèlerins sont d'abord en contact avec leur guide ou chef de groupe avant de connaitre l'agence organisatrice. Historiquement, le guide accompagnateur était le référent administratif, le responsable de l'organisation, un soutien spirituel pour l'accomplissement des rites pour le groupe qui se rendait à La Mecque afin d'accomplir le hajj. Ce guide était en charge de l'obtention des visas, des transports, de l'hébergement, de la bonne santé du groupe, il était le seul interlocuteur des autorités saoudiennes sur place. Son pouvoir et sa responsabilité étaient très importants.

Depuis, les choses ont bien changé. Les autorités saoudiennes, dans un esprit de rationalisation, ne gèrent plus des individus mais des groupes et des structures juridiques (agences de voyages et/ou associations). Les visas ne sont plus attribués à titre individuel mais uniquement via des agences agréées.

Qualités , devoirs et champs d'action du guide accompagnateur :

Le guide accompagnateur est généralement l'intermédiaire entre le pèlerin et l'agence organisatrice. Cette dernière peut être agréée ou partenaire commercial d'une agence agréée. Les fonctions et responsabilités du guide sont limitées. Rarement, il sera employé de l'agence organisatrice, toutefois nous avons toujours conseillé les agences pour qu'elles établissent un contrat de travail avec les guides accompagnateurs afin de leur faciliter la tâche, de les couvrir en cas d'accident et élargir leurs champs d'action tout en restant dans la légalité.

En dehors de son expérience, de sa connaissance des lieux saints et des rituels du hajj, un guide sérieux doit :

Avant le départ

  • Etre transparent et annoncer clairement avec quelle agence organisatrice il compte vous accompagner. Ceci pour vous permettre d'obtenir davantage d'informations sur cette dernière.
  • Il doit être lettré, à l'aise avec la langue française, l'arabe ou l'anglais.
  • Votre guide ne doit pas diffuser des tracts publicitaires à son nom ou qui n'ont pas été réalisés par l'agence organisatrice elle même.
  • Il ne doit prendre ni passeport, ni argent ni chèque car s'il n'est pas un contractuel de l'agence, la loi lui interdit tout simplement ces actes dont seul un agent de voyages est habilité à réaliser. Il peut toutefois distribuer des fiches de pré-inscription éditées par l'agence organisatrice, récupérer des photocopies de passeports, vous remettre un RIB de l'agence pour effectuer un virement bancaire.
  • Organiser au moins une réunion entre vous et un responsable de l'agence organisatrice.
  • Le guide doit s'assurer de bien connaitre vos problèmes de santé, éventuellement de vous demander une copie de votre ordonnance médicale qui sera très utile en cas d'hospitalisation ou de consultation en Arabie Saoudite.
  • Vous transmettre de la part de l'agence votre contrat individuel signé et tamponné, un badge, les coordonnées des hôtels…
  • Vous informer sur ses champs d'action et ses responsabilités. Il ne doit jamais se substituer à l'agence organisatrice.
  • Concernant votre visa spécial hajj, sachez que votre guide n'a aucun pouvoir auprès du Consulat d'Arabie Saoudite en France, les visas sont attribués uniquement aux agences agréées selon leurs quotas respectifs. Contrairement au Ministère du Hajj d'Arabie Saoudite, sa représentation consulaire à Paris n'a pas de pouvoir de décision ou d'action sur le quota de visa : elle ne peut ni restreindre ni augmenter le quota d'une agence. Le consulat d'Arabie Saoudite ne reçoit jamais de guide accompagnateur.

Pendant le Voyage

  • Votre guide doit être attentif, disponible, patient et faire preuve d'une saine autorité quand à la discipline que doit suivre le groupe dans les différentes phases organisationnelles du voyage.
  • Vous remettre individuellement son numéro de téléphone saoudien, celui des hôtels et le numéro de secteur attribué par les autorités saoudiennes à l'agence organisatrice agréée.
  • Votre guide doit être en contact avec un responsable de l'agence organisatrice pour les formalités administratives lors de votre arrivée sur le territoire saoudien, pour l'organisation des transports intérieurs, la distribution des chambres à Madina à Mecca et pour votre installation dans les tentes à Mina et Arafat.
  • Il doit être avisé de votre numéro de secteur, du nom et coordonnées du Mutawwaf (agent référent saoudien attribué par les autorités saoudiennes à chaque agence agréée). Le Moutawwaf est en charge de la gestion de vos passeports qui lui seront remis à votre entrée sur le territoire, il est en charge également des transports intérieurs en bus entre Madina et Mecca ainsi que de la gestion de votre secteur de tentes à Mina et Arafat et de la gestion administrative des arrivées et des départs.
  • Il est évident que votre guide se doit de vous assister durant les rituels du hajj
  • Il peut organiser un fret avant votre départ pour éviter les coûts élevés des excédents de bagages.
  • Si vous avez un souci de santé, il doit vous assister auprès du médecin, du centre de soins ou de l'hôpital. Prévenir votre famille en France en cas de gravité. A ce titre, le chef de groupe doit toujours avoir les coordonnées de votre famille en France.

L'agence organisatrice

Souvent la question est posée quand au sérieux de telles ou telles agences de voyages concernant l'organisation du hajj. La question n'est pas simple tant les critères et paramètres sont nombreux et variables pour établir une évaluation juste et fiable. Ce n'est pas la vocation de l'association France Hajj que de conseiller une agence en particulier, nous privilégions plutôt, dans notre volet prévention, les informations éclairantes sur les différentes étapes organisationnelles, les appels à la vigilance sur des points fondamentaux et attirons l'attention sur les pièges à éviter afin que les pèlerins fassent un choix convenable et pertinent. Une agence peut réaliser une bonne prestation une année et récolter l'insatisfaction des pèlerins la saison suivante. En effet, le choix des guides accompagnateurs (différents d'une année à l'autre) , la qualité du transporteur, les aléas administratifs sur le terrain saoudien, la compétence et le sérieux du Moutawwaf nommé par les autorités saoudiennes (différent d'une saison à l'autre), la qualité et le personnel des hôtels loués par l'agence ainsi que les distances, le service des navettes entre l'hôtel et les lieux saints, les impondérables,  etc… sont autant de paramètres qui influencent la prestation générale d'une agence.

Cependant, les pèlerins ou enfants de pèlerins doivent être vigilants sur les points fondamentaux suivant relatifs à l'agence organisatrice :

  • Toute agence doit établir et fournir des recus et contrats (2 exemplaires, signés et tamponnés) à chaque pèlerins. En dehors des références de l'agence, du détail de l'offre avec la mention du nom des hôtels, de la compagnie aérienne en charge du transport, s'il s'agit d'un vol direct ou avec escale, de la durée du séjour et des dates de départ et d'arrivée, le poids autorisé pour les bagages, le nombre de personnes par chambre, le nom du guide accompagnateur,…, la garantie d'obtention du visa doit être signifiée dans le contrat. N'oubliez pas de lire les conditions générales et particulières du contrat.
  • S'assurer que l'agence est agréée hajj, elle doit pouvoir fournir un N° d'agrément (à 4 chiffre) attribué par le Ministère du hajj, présenter un numéro de licence soulignant que la l'agence respecte certaines obligations légales de son domaine d'activité. Éventuellement son adhésion à l'Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APS) qui constituent une garantie supplémentaire en cas de problème avec les affrètements. Pour les agences qui prétendent affréter des vols, l'agrément IATA (distribution du transport aérien et garanties des bonnes pratiques de sécurité) est obligatoire.
  • Si l'agence n'est pas agréée, elle doit préciser dans ses publicités ou dans le contrat individuel le nom et références de l'agence agréée qui fournira les visas spécial hajj. Elle devrait aussi être transparente sur son partenariat commercial et le nombre de visas mis à disponibilité par l'agence agréée.
  • L'agence organisatrice doit préciser si elle affréte un avion ou compte utiliser des vols réguliers. L'inconvénient avec les vols réguliers est le nombre de places qui sont limitées dans chaque vol, ce qui peut amener à scinder les groupes trop nombreux et multiplier les dates de départ. Habituellement il s'agit des vols réguliers de la Saudi Airlines ou de la Turkish Airlines (cette dernière fait une escale de 4 ou 5 heures à Istanbul).
  • La présence d'un responsable de l'agence organisatrice à chaque étape de l'organisation est un gage supplémentaire de sérieux. Trop d'agences laissent les guides accompagnateurs livrés à eux-mêmes.
  • Les passeports et les paiements doivent être remis à un agent de voyage et non à votre guide accompagnateur, il serait alors dans l'illégalité.
  • La distribution des chambres dans les hôtels ainsi que des tentes à Mina et Arafat se font habituellement par un responsable de l'agence organisatrice.
  • Vos visas peuvent être délivrés 48 heures avant le départ, cela ne dépend pas forcément de l'agence, le consulat d'Arabie Saoudite devant gérer des flux importants peut fixer cette limite quant à la délivrance.
  • Avant d'accepter des assurances proposées par votre agence, vérifier auprès de votre assureur ou votre banque si vous n'êtes pas déjà couvert. (Assurance annulation, pertes bagages, rapatriement etc…)

En respectant ces premiers conseils, vous ne pouvez que diminuer drastiquement le risque d'arnaques et d'abus qui sont malheureusement encore trop nombreux.

Association France Hajjwww.france-hajj.fr