Après la chute de ses ordonnateurs au pouvoir, qui l’ont utilisé comme façade pour salir l’image du président Bouteflika et ses proches allant jusqu’à accusé à tort le frère cadet du président  de la République, M. Said Bouteflika,  de tous les maux, Hichem Aboud, cette marionnette anti-algérien, s’est jeté une deuxième fois dans les bras de la DST (Direction de la Surveillance du Territoire ) , un département chargé du contre-espionnage en France  pour se venger du pouvoir algérien et des Algériens. Cet ancien agent  de la DST  qui a trouvé asile en France après avoir jeté à la rue des dizaines d’employés de ses deux journaux après une aventure désastreuse, est désormais, dans le collimateur de l’ancien officier déserteur,  Mohamed Sifaoui. Dans son dernier écrit, titré : «quand des voyous mènent le bal», le Tintin aux pays islamistes, l’ex-officier déserteur, Mohamed Sifaoui, a met à nu son compagnon, le « baby-sitter » des services secrets français, Aboud Hichem.

« Aboud Hichem ,(ex-officier des services spéciaux, devenu « journaliste ») intriguant notoire, de carrière et de vocation, ancien petit serviteur prétentieux de la Sécurité militaire dont il était un petit gradé subalterne, spécialiste en rumeurs et propagande, opposant autoproclamé, dans un passé récent chef de cabinet d’un patron des « services », envoie des missives à ogive vulgaire au frère du Président Bouteflika », a écrit, Mohamed Sifaoui ». Et d’ajouter, « l’ancien troufion, ne cadre pas avec la culture locale ».

Le rédacteur, de l’article a accusé  encore, Aboud Hichem, d’être un soldat de la France, tout en dénonçant l’attaque de ce bidasse, -comme l’a décrit dans son papier- ,contre le frère du Président de la République. S’attaquer au frère du président s’est s’attaquer à tout le peuple algérien. « Une attaque contre sa personne serait une offensive faite au peuple et à la Nation », a écrit Sifaoui.

Quant à vous les chiens de la France,
mordez-vous pour plaire au loup Hollande..!

Aujourd’hui, c’est à partir de la France que certains veulent changer l’Algérie tout en oubliant que la France a enterré l’Algérie pendant un siècle et demi , et si la France est devenue actuellement un pays très développé, c’est grâce au pétrole et aux richesses algériennes , dépouillées,  durant la période coloniale. Ces petits-fils de la France veulent, maintenant donner au peuple algérien, des leçons sur la liberté et la démocratie. Se mettre à la place d’un algérien qui a versé larme et sang durant la décennie noire depuis leurs résidences au pays de l’Elysée, c’est rêver du père noël.

La culture de « tout va mal » en Algérie n’est qu’un précepte de leur mère la France, qui donnera son président en sacrifice pour un mètre de terrain en Algérie. Ceci est, ma réponse à Hichem Aboud, Sifaoui et consorts, la réponse d’un journaliste fier de son pays et de son indépendance .Quant à vous les chiens de la France, mordez-vous pour plaire au loup Hollande..!

Riadjournal Reflexion Dz