La direction de la chaîne de télévision privée Al Atlas TV n’a pas tardé à réagir face à la perquisition de son siège et studios de production ainsi que la saisie de toutes ses caméras et matériel audiovisuel. Dans une message télévisé, et posté sur YouTube, le directeur de l’information de cette chaîne, Ghoul Hafnaoui, a lancé un appel au secours à tous les Algériens.
Image de prévisualisation YouTube

“La Liberté d’expression est en danger dans notre pays. La liberté tout court est menacée. Nous lançons un cri de détresse. Nous demandons à tous les Algériens de se solidariser avec nous. Nous réclamons le soutien de tous nos confrères journalistes”, explique le responsable de cette nouvelle chaîne de télévision qui s’est illustrée par son ton libre et hostile à la politique du gouvernement actuel. Al Atlas TV n’a pas hésité aussi à remettre en cause, dans ses programmes politiques, le projet du 4è mandat que brigue Abdelaziz Bouteflika. A-t-elle fait les frais de cette liberté éditoriale ?

Pour Ghoul Hafnaoui, il ne fait aucun doute qu’Al Atlas TV dérange et ne plait pas aux autorités algériennes. “Notre siège est encerclé par les services de sécurité et des hommes en civil ont perquisitionné nos locaux et saisi nos caméras. Nous dénonçons ces pratiques qui portent gravement atteinte à la liberté d’expression et violent les principes qui régissent la protection des droits de l’homme en Algérie”, s’est indigné enfin ce responsable d’Al Atlas TV.

Les autorités algériennes ont obligé le provider jordanien Noorsat Satellite à cesser d’émettre le signal Al Atlas TV

Les Algériens ne peuvent plus regarder la chaîne de télévision privée Al Atlas TV. Les autorités algériennes viennent d’obliger le provider jordanien Noorsat Satellite à cesser d’émettre le signal de cette chaîne de télévision qui n’est plus le bienvenue dans le paysage audiovisuel algérien. 

“Ce mercredi matin Noorsat Satellite a fait baisser le signal de notre chaîne de télévision pour qu’elle ne puisse plus émettre sur satellite. J’ai reçu un coup de téléphone de la part de ce provider pour m’expliquer que cette décision lui a été imposée par les autorités jordaniennes. Ces dernières ont subi ces dernières heures d’importantes pressions exercées par les autorités Algériennes pour empêcher notre chaîne d’émettre sur ce bouquet satellitaire”, explique à ce propos le Directeur Général de la chaîne Al Atlas TV, Hichem Bouallouch dans une déclaration à Algérie-Focus.com.

SOURCE : www.algerie-focus.com