La campagne électorale a viré à la violence, samedi à Béjaia, quand le directeur de campagne du président-candidat, Abdelmalek Sellal a été empêché de tenir son meeting à la maison de la culture. Les journalistes qui accompagnaient Sellal ont eu des sueurs froides, quand ils ont été retenus à l’intérieur de la salle où devait se tenir le meeting et deux d’entre eux ont failli être lynchés par une foule en colère.

Source : www.maghrebemergent.com