L’Alliance des Associations des Algériens de France (A.N.A.A.F) tient à mettre en garde la diaspora algérienne contre le but poursuivi par les commanditaires barbares des attentats en France. Ils veulent, en réalité, attiser les peurs, diviser les citoyens Français, monter les communautés les unes contre les autres, pousser à la guerre civile.

Leur propagande, amplifiée par les médias et Internet, illustrée, ces derniers mois, par les exemples odieux des exactions barbares en Syrie, en Irak, en Libye, en Tunisie et en France, vise à surexciter de jeunes psychopathes, dépourvus de toute intelligence, pour mieux les enrôler en tant que mercenaires de l’industrie du crime terroriste qu’ils ont décidé de développer partout dans le monde.

Les attentats de ces mercenaires du terrorisme relèvent aussi bien du crime que de l’acte politique dont il faut chercher, analyser et comprendre l’objectif.

Pour ce qui est de la France, leurs « souteneurs financiers et politiques » veulent provoquer le rejet des citoyens français de confession musulmane par le reste de la population française, plongeant ainsi le pays dans une guerre civile effroyable comme celle qui a lieu actuellement dans plusieurs pays, notamment en Syrie, en Irak et en Libye.

En effet, certains hommes politiques n’hésitent plus à appeler ouvertement à une radicalisation anti-musulmane en France sur le modèle de ce qui s’est passé, ces derniers mois, en Allemagne, en Grèce ou en Italie avec des mouvements de masse idéologiquement extrémistes et fascistes qui exploitent la colère populaire, colère légitime provoquée largement par le terrorisme mais aussi par une situation économique et sociale devenue, au fil des ans, explosive.

Cette colère sociale est transformée, par les tenants de « la chasse politique au scalp des musulmans de France », en colère raciale, xénophobe et nationaliste, destinée à semer la haine de l’Islam pour favoriser des convulsions non maîtrisables, à terme, d’une guerre civile dans l’Hexagone.

Pour toutes ces raisons, l’A.N.A.A.F appelle la diaspora algérienne à la vigilance et au strict respect des lois républicaines et de l’ordre public en France car il y a des forces fascistes et occultes qui ont intérêt à désigner du doigt l’ensemble de la communauté musulmane ou franco-maghrébine pour que les autres composantes de la société française lui soit à jamais violemment hostile.

Ceux qui assassinent des Musulmans en Grèce, les agressent en Italie ou posent des bombes contres des Mosquées dans d’autres pays européens sont les alliés objectifs des terroristes criminels qui se drapent dans la religion musulmane pour mieux la souiller.

L’A.N.A.A.F refuse le terrorisme de la suspicion « d’une cinquième colonne en France » sous prétexte des crimes commis par des mercenaires, recrutés pour incendier, partout dans le monde, l’image de l’Islam authentique et ses valeurs de paix, de respect de la dignité et de la vie humaine.

L’A.N.A.A.F appelle donc à dénoncer et à combattre vigoureusement, en France et partout dans le monde, le terrorisme des mercenaires criminels et armées mais également le terrorisme politique fasciste et islamophobe qui l’attise et en est le pendant.

Tenant compte de ce qui précède, l’A.N.A.A.F appelle la diaspora algérienne à ne pas répondre à la provocation fasciste ni à la stratégie de la terreur anti-musulmane et à prendre pacifiquement en mains son avenir et celui de ses enfants en France, c’est la seule manière de ne pas être le jouet ou la cible de toutes les manœuvres islamophobes et de leurs commanditaires.

Le bureau exécutif de l’A.N.A.A.F – www.anaaf.org