Hué, conspué, insulté, Sellal a été contraint de fuir rapidement d’Ain El-Hammam en Kabylie où il a été empêché d’assister aux funérailles officielles du défunt Hocine Aït Ahmed par une immense foule en colère comme nous le montre cette vidéo.

La place de Sellal à la tête du gouvernement est plus que jamais contestée notamment en cette période où un remaniement ministériel pointe à l’horizon selon plusieurs sources concordantes.

A travers Sellal, c’est tout le régime algérien qui a été désavoué et rejeté par la population lors de la cérémonie d’enterrement de Hocine Aït Ahmed.