C’est officiel. Le gouvernement va lever l’interdiction sur l’importation des véhicules de moins de trois ans. Bekhti Belaib, le ministre du commerce, a annoncé ce lundi 19 septembre que « le gouvernement compte lever cette interdiction avec des conditions qui seront bien déterminées au niveau du cahier des charges de façon à protéger l’acheteur».

Le ministre est revenu longuement à l’occasion d’une conférence donnée au Forum El Moudjahid sur « la nécessité » d’organiser le secteur automobile. Il a reconnu aux concessionnaires « le droit de contester», suite à l’instauration du système de quotas. Mais ces derniers doivent comprendre, selon lui, que la décision a été motivée aussi bien par « la situation financière du pays » que par le besoin d’instaurer une transparence dans le secteur.

« Vous avez déjà étendu un ministre affirmer que les concessionnaires ne déclaraient pas leur bénéfices. Est-ce normal ? Lorsqu’on ne fait pas de bénéfices on doit « fermer », a-t-il souligné. Et d’ajouter : « tout le monde savait que les prix des véhicules en devises étaient atrocement chers. Il savait qu’il existait des entités qui ont été créées  pour faire de la surfacturation. A un moment donné l’Algérie est devenue un lieu de stockage pour les véhicules puisque l’importation dépassait largement l’offre ».

SOURCE : TSA