Pendant le dernier généocide des ghazaouis, nous avons pu voir une fois de plus, le positionnement déplorable de l’Egypte, soutenant indéniablement l’injustice d’Israël face au peuple palestinien.

Après le mur de la ségrégation construit par Israël, délimitant les territoires spoliés aux palestiniens, voici que l’Egypte prend comme modèle  son allié israélien en surenchérissant avec ses barrières de la honte, comme le rapporte le journal – Le Figaro – du 15/12:2009.

L’Egypte est en train d’installer des plaques métalliques dans le sol dans la région de Rafah, le long de la frontière avec la bande de Gaza, pour lutter contre les tunnels de contrebande avec cette enclave palestinienne, ont déclaré aujourd’hui des habitants.

Les plaques sont enfouies jusqu’à 20 ou 30 mètres sous terre, a indiqué un habitant de Sarsawiya, au sud de la ville-frontière de Rafah, confirmant des informations du quotidien israélien Haaretz selon lesquelles l’Egypte était en train de construire une barrière métallique souterraine dans cette région. Un autre témoin a déclaré avoir vu des plaques de métal insérées dans le sol à Dihniya, un peu plus au sud.

Les informations selon lesquelles les autorités égyptiennes ont entamé ces travaux sont « très largement exactes », a déclaré un officiel en poste dans le secteur, sous couvert de l’anonymat en raison d’une interdiction de parler aux médias.

Mais des contrebandiers opérant dans les tunnels ont aussi déclaré que cette barrière ne les empêcherait pas de continuer les trafics avec la bande de Gaza. « Creuser des tunnels continuera à ne pas poser de problème, nous irons simplement plus profond que les plaques », a-t-il assuré. Un autre trafiquant a raconté qu’une plaque avait traversé un tunnel, mais qu’il avait été possible de découper un trou au travers de l’acier.