« La France parle de génocide en Arménie. La Turquie n’est pas contente et réplique : «Le véritable génocide a eu lieu en Algérie !» Nous, on n’a rien demandé à personne ! Nous sommes assez grands pour régler nos comptes avec l’ancienne puissance coloniale sans l’aide de personne ! Et surtout pas de la Turquie , elle-même… ancienne puissance coloniale de l’Algérie ! ».

La Turquie ancienne puissance coloniale ?

Parlons histoire sans chercher à polémiquer avec personne, surtout pas avec ceux qui vivent encore à l’ère du complexe du colonisé :

  • Doit-on considérer comme « colonisation » toutes les dynasties musulmanes auxquelles avait adhéré l’Algérie de 647 à 1574 ? Il s’agit des Omeyyade, abbasside, Fatimide, Idrisside, Almohade, Almoravide, Hafside.
  • La présence ottomane en Algérie, dans le cadre du Khalifat ottoman, a duré trois siècles. Et c’est vraiment faire injure au peuple algérien que de croire qu’il aurait pu supporter durant trois cents ans cette prétendue « colonisation turque » sans réagir ou se révolter.
  • En juin 1830, les effectifs des Janissaires ne dépassaient pas le chiffre de 4.000, alors que la population algérienne était estimée à plus de trois millions d’habitants : soit un Janissaire face à 750 Algériens ! Si le peuple algérien considérait vraiment les Ottomans comme des colons, il les aurait exterminés dès leur arrivée au début du 16ème siècle.
  • Par contre, lorsque les troupes françaises avaient débarqué sur les plages de Sidi Fredj, le 27 juin 1830, c’est bien à coup de canons et de fusils qu’elles avaient été accueillies, alors que les effectifs français s’élevaient à 27.000 soldats, sept fois plus que les Janissaires.

Résistance anti-coloniale de 1830 à 1962

La résistance à la colonisation française a duré de 1830 à 1962, sans interruption :

  • Hadj Ahmed Bey de Constantine de 1830 à 1848.
  • Emir Abdelkader de 1832 à 1847.
  • Révolte de Benacer Ben Chohra au Centre et Sud-Est en 1846.
  • Révolte des Zaatcha menée par Cheikh Bouziane de 1845 à 1850.
  • Révolte de Chérif Boubeghla et Fatma N’soumer au Djurdura et en Kabylie entre 1851 et 1860.
  • Insurrection des Ouled Sidi-Cheikh de 1864 à 1884.
  • Révolte de Cheikh Bouâmama de 1881 à 1908.
  • Révolte de Hadj Mohamed El Mokrani Boumezrag en 1871-1872.
  • Révolte des Touaregs du Hoggar avec Cheikh Amoud Ben Mokhtar de 1877 à 1912.
  • L’insurrection de l’Aurès en 1916.
  • Manifestations populaires du 8 mai 1945 qui s’étaient soldées par les Massacres de Sétif, Guelma et Kherrata, faisant près de 45.000 morts.
  • Guerre d’Algérie 1954-1962 qui se solde par un million et demi de morts coté algérien, et 27.000 morts coté français. (1)
  • Notons qu’en 1962, l’Algérie comptait 11 millions d’habitants : 9 millions d’Algériens musulmans, un million d’Européens la plupart étant armés, et un million de soldats français surarmés et appuyés par la logistique de l’Otan.

Arrêtons d’entretenir de faux débats

  • Aujourd’hui, doit-on parler de colonisation arabe puis turque ?
  • En reprenant les arguments des colonisateurs cherchant à diviser Arabes et Berbères pour régner ?
  • Qui est en mesure de prouver aujourd’hui que sa famille d’origine était berbère ou arabe au 7ème siècle ?
  • Qui est en mesure d’exhiber un arbre généalogique qui remonterait à 14 siècles ?
  • Lors de mes recherches sur les anciennes tribus de l’Est algérien (au nombre de 264 tribus) en 1863-1887, basées sur les archives du cadastre, j’ai constaté qu’il y a eu de nombreux déplacements de tribus, d’où brassage des populations par voie de conséquence, si bien que si l’on peut cerner des zones linguistiques –de parler arabe ou berbère– il est impossible de différencier les Algériens entre eux.(2)
  • Aujourd’hui, doit-on parler d’un génocide en Algérie ou d’une série de génocides ?
Arrêtons de nous insulter !
 
Abdelkrim Badjadja
Consultant en Archivistique
 
Notes :
1- http://www.el-mouradia.dz/francais/algerie/histoire/algeriefr.htm
2- Abdelkrim Badjadja , DEA géographie historique, Université de Constantine, octobre 1974.
http://badjadja.e-monsite.com/album/cirta-constantine/carte-des-anciennes-tribus-de-l-est-algerien-1863-1887.html