18.9 C
Alger
mercredi 17 avril, 2024

Algérie – Khaled Nezzar – Libye : Révélation sur Saïf al-Islam [complément]

Les plus lus

Khaled Nezzar

Voici quelques corrections de l’article : Libye : Révélations sur Seïf al-Islam et lutte idéologique, suite à la publication dans le quotidien Soir d’Algérie de l’interview de Khaled NEZZAR. Dans ce complément d’article, Omar Mazri dénonçe, entre autres, l’implication des juridictions françaises et suisses dans les affaires étrangères, non pas par sympathie pour le général à la retraite mais par principe de souveraineté nationale. Au delà de la bataille judiciaire, il y a une bataille symbolique.

Pour l’instant Khaled Nezzar ne sort ni vaincu ni vainqueur mais l’Algérie est la grande perdante.
Par ailleurs, la lutte pour le pouvoir en Algérie est ouverte et le clan de l’armée, les anciens seigneurs, les hommes de la France sont en prise avec les hommes des Etats-Unis. L’idée qu’Ait Ahmed , le FFS et ses relais seraient les nouveaux partenaires de l’ordre mondial se dessine.

Ceux qui dirigent l’Algérie semblent être à l’extérieur et que le fait de frapper le FIS et l’ANP dans une première phase, ressemble à une revanche de la France contre l’Histoire, celle contre le FLN et l’ALN. Maintenant les Etats-Unis prennent le relais avec pragmatisme et sans contentieux historique. La France et les Algériens ont joué le rôle de lapins. L’association suisse qui a attaqué Khaled Nezzar semblerait être une officine de la CIA selon certaines sources hautement renseignées.

Complément – Libye : Révélations sur Saïf al-Islam et lutte idéologique

Quand  une personnalité de l’opposition algérienne  écrit  sur Seïf al-islam : «  Enfin – et merci LGS pour la photo ! – rien qu’à voir ce mélange de morgue et de stupidité dans l’attitude du criminel rejeton de son criminel de père, on a envie de dégueuler. » Cela est moralement choquant quand on fait l’impasse sur le plus important et le plus vexatoire : L’agression de l’Otan et le feu vert donné par la Ligue arabe. Insulter ou dénoncer Kadhafi et ses fils du temps de leur grandeur aurait eu une signification si on avait aligné des preuves de leur trahison avec Israël ou de leurs crimes contre leur peuple. Le faire, alors qu’ils sont en difficulté, en se faisant l’idiot utile qui relaie la propagande et les justificatifs d’agression des plus grands criminels de cette planète est un acte aussi criminel que l’agression car on choisit librement avec ses facultés morales de se situer dans l’axe de Satan ou bien sous pression quelconque on se fait le vassal du mimétisme idéologique.

Quand de surcroit on est algérien se réclamant du nationalisme, de l’islamisme ou du progressisme algérien c’est plus grave encore car cela signifie, en termes décodés, que l’opposition algérienne qui approuve l’agression de l’OTAN contre la Libye est prête à devenir le CNT algérien et livrer le pays à un désastre pire que celui commis par les despotes et les médiocres qui le gouvernent actuellement, juste pour arriver au pouvoir qu’on n’est pas capable de conquérir? Une fois qu’on admet ce schéma de pensée, on doit admettre ses conséquences dramatiques : Être prêt à livrer  n’importe lequel de ses compatriotes et de ses coreligionnaires allant contre le hadith qui interdit de livrer un musulman ou de l’assassiner ou de le trahir.

Avec une telle pensée morbide et mortifère, on comprend pourquoi certains se réjouissent de l’arrestation de Nezzar en Suisse. Ils oublient ou font semblant d’oublier que derrière cette affaire il y a une lutte de succession du pouvoir tant entre les clans internes que les prédateurs externes. Il est anormal de trouver normal que la Suisse puisse avoir une compétence juridique pour juger un algérien pour des crimes commis en Algérie. Il ne s’agit pas de défendre l’impunité d’un criminel mais de défendre des principes. Où nous faisons justice contre les criminels par des juridictions algériennes lorsque cela est possible ou nous en confions la charge à Dieu quand rendre justice est impossible du fait du  rapport de forces ou de la corruption. Si nous acceptons que justice soit rendue en France ou en Suisse contre un citoyen ou un Général nous avons participé consciemment ou inconsciemment à ne pas croire à la Justice divine et nous avons participé au renoncement à toute forme de souveraineté de l’Algérie.

Au delà de la douleur d’aujourd’hui des victimes et de la réjouissance des naïfs, nous devons savoir que soumettre un Algérien à la justice étrangère pour un crime commis en Algérie c’est accepter l’idée puis la culture de l’ingérence étrangère et faire proclamer par le peuple la vassalisation de l’Algérie à la France, à la Suisse et à l’Occident. La France, la Suisse et l’Occident ne sont pas des modèles de vertus politiques ni de  probité judiciaire ni des arbitres neutres, objectifs et impartiaux. Ils sont les responsables de notre désastre. Même si nous ne savons pas distinguer la priorité dans nos ennemis et le principe de sens et même si nous savons que notre souveraineté, pour l’instant vaut moins qu’un pipi de chat, ne faisons pas de nos criminels une jurisprudence qui sera l’épée de Damoclès le jour où nous retrouverons notre liberté confisquée et achèverons notre indépendance délaissée. La dignité et l’avenir d’un peuple passe avant la justice improbable contre un tyran. Il est dommage que ceux qui livrent bataille judiciaire contre Nezzar et campagnie oublient qu’ils prennent des risques de ne pas gagner car je vois mal ceux qui ont soutenu l’arrêt du processus électoral et la représsion devenir les juges de l’homme qui a été leur instrument. Par contre il y a bel et bien une bataille symbolique qui n’est pas gagnée par l’Algérie.

Rédaction

- Publicité -

Plus d'articles

27 Commentaires

  1. Je n'arrive pas à vous suivre M. Mazri, si "La lutte pour le pouvoir en Algérie est ouverte et le clan de l'armée, les anciens seigneurs, les hommes de la France sont en prise avec les hommes des Etats-Unis"" et si encore "Ceux qui dirigent l'Algérie semblent à l'extérieur…"  où est donc la souveraineté du pays ?
    Si l'armée est sous domination étrangère et que les dirigeants soient dirigés de l'extérieur c'est que les carottes sont cuites et qu'il faudrait donc donner un bon coup de pied dans la fourmillière.
    Si les sommets collaborent, il me semble de bonne règle que l'opposition fasse de même non ?
    J'avoue être dans l'expectative, pour ne pas dire complètement dans le brouillard. Je ne saisis pas ce que vous essayez de dire.
    L'idée et la culture de l'ingérence existeraient donc déjà avec ou sans le jugement de M. Nezzar.
    Peut-être suis-je trop fatiguée et donc ce cas, je relirais votre article…
     

  2. les algériens sont nuls en politique. Ils excellent dans l'art idiot du bla bla.Ils ont les moyens de s'investir positivement dans les transformations que connait le monde mais ils ont choisi de s'emberlificoter dans des termes (rien que de mots stériles) tels que nationalisme, progressisme…révéillez-vous vous n'avez pas quitté les années soixante du siècle dernier

    • Puisque les algériens sont nuls en politique et qu’ils excellent dans le blabla, on est tout ouïe et tout pore ouvert pour t’écouter. Dites nous monsieur Ulysse comment faire le saut à pieds joints dans ce 21e siècle que vous avez l’air de comprendre mieux que quiconque. En vérité, on attend que cela. J’espère seulement que vos paroles ne visent pas à nous complexer d’avantage alors que nous avançons lourds de complexes diverses comme par exemple notre honte à ne pas pouvoir se tenir en équilibre parfait sur le fil d’un rasoir, notre honte à ne pas pouvoir gagner un concours de sex-symbol face un Brad Pitt au sommet de sa forme, notre honte à ne pas pouvoir traverser la méditerranée à la nage sans servir de repas au poisson, etc.… On attend.

    • il n’y a pas que les algeriens qui sont nuls (tous les pays arabes sous dominations franco-sionistes sont nuls, notamment les roitelets arabes. tous les pays européens sous domination américano-sionistes sont nuls, notamment la france juivéo-chrétienne, ……)
      mais il existe des algeriens discrêts, silensieux et loin de tout pouvoir méprisables qui mettent les baton dans les roues à de nombreux pays vassaux (usa compris), en attendant un tournant historique pour remettre les pendules à l’heure en algerie et ailleurs.
      En attendant les algeriens libres (sans maître), emmerdent beaucoup de pays et les pays liges.
      beaucoup d’algeriens libres ne cherchent pas à ce faire aimer ou detester au maghreb ou ailleurs, mais ils s’imposeront à leurs détracteurs le moment venu.

  3. La seule souveraineté de l’Algérie était du temps de la Révolution quand les Moujahiddines prenaient leur décision au Maquis en risquant leur vie pour l’Algérie. Quand la France a imposé les politiques comme interlocuteurs pour ne pas négocier avec l’ALN, la révolution était déjà sous contrôle du néo colonialisme qui préparait sa mue pour un nouvel ordre mondial. C’était la fin des empires anglais et français épuisés par les guerres dans les colonies et mis à genou par deux guerre mondiales.
    Dans le partage du monde néo colonial chacun gardait sa zone d’influence.
    Avec le déplacement du capitalisme vers l’Euro Asie (russie et Chine), la fin prévue des réserves de pétrole du moyen orient et la crise cyclique du capitalisme qui annonce la fin de l’empire américain, ce dernier se redéploie et reprend non seulement les zones d’influences qui étaient comptoirs commerciaux pour se transformer en base coloniale américaine sur l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne.
    Pendant ce temps, bien « inspirés » nous avons détruit notre pays en nous laissant d’abord détruire notre industrie nationale et laissant les privés infantiles et l’économie souterraine construire ses réseaux mafieux avec le grand capital puis en nous conduisant vers une guerre civile et ses conséquences sociales, économiques qui ont détruit les couches moyennes et favorisé l’émergence des opulents, des rentiers, des beznassiyas. L’Etat corrompu, corrupteur et sécuritaire a corrompu, sécurisé et détruit l’opposition.
    Entre temps, le temps passe et le pays s’enfonce dans la médiocrité et le bricolage mais surtout dans la vulnérabilité face aux appétits voraces des prédateurs. Ce sont les mêmes qui commandent de l’extérieur, c’est à dire les étrangers et ils se livrent bataille de succession sur un terrain qui s’appelle l’Algérie et avec des bataillons d’algériens. L’issue n’est pas l’indépendance mais la confirmation du nouveau maître à l’extérieur et son vassal à l’intérieur.
    Nezzar et son procès en Suisse sont une des luttes apparentes que se livrent les anciens et les nouveaux maîtres. Nezzar n’est pas une lumière mais il n’est pas stupide au point de dire en Suisse que Ait Ahmed est le chef du FIS et puis dans l’interview du Soir d’Algérie il l’implique dans le complot visant l’annulation des élections. Il panique et l’instinct primaire lui fait chercher un ennemi ou bien on lui a signifié la fin de partie et il tire son baroud d’honneur.
    J’essaye de comprendre comme vous. C’est tellement confus qu’il est difficile de trouver un fil conducteur cohérent car tout a été construit sur de la confusion, de l’imposture et de l’escroquerie. La seule clarté, c’est qu’avec 170 md$ il n’y a pas de développement mais une redistribution des miettes de la rente pour acheter la paix sociale et maintenir un niveau résiduel de terrorisme pour ne jamais trouver prétexte à rouspéter ni à demander des comptes sur la gestion du Trésor public confisqué par les intérêts privés et mafieux.

    • Cela ma fait penser aux oeuvres sociales de l’UGTA offertes sur un plateau par Sidi Saïd à Moumen Khalifa.
      Est-il encore possible d’agir, car telle que vous la décriviez, la situation semble bien cadenassée.
      Dur de constater que j’ai été longtemps dupe…
      Il y a aussi cette photo de Bouteflika entre le harki qatari et le supplétif libyen qui à fini par me tatouer le coeur. J’ai honte, tellement honte !
      Hisbi Allah wa Na3m al Wakil…

  4. Nous Algériens avons un problème de gouvernance là dessus on est d’accord.
    Maintenant comment résoudre nos problèmes entre nous ? là est la question.
    Nous devons comprendre que les vautours occidentaux aux abois,( la crise financière fabriquée par les neo-liberaux afin d’appauvrir les gens en europe) s’agitent actuellement pour se réapprovisionner en milliards et pétrodollars là où il y en a et là où des révoltes voient le jour,par conséquent nous devenons une cible potentielle. Afin de déjouer leur plans patientons et lavons notre linge sale en famille.
    Malgré tous les problèmes d’injustice et d’iniquité nous devons apprendre à être stratège si on ne veut pas finir comme les Irakiens et les Libyens.
    Pour l’heure il n’ y a pas d’autre solutions.

    • @Andalousya

      « Nous Algériens avons un problème de gouvernance, là dessus on est d’accord. Maintenant comment résoudre nos problèmes entre nous ? là est la question. »

      La question est bien posée, mais pour la réponse ou les réponses, il faut d’abord admettre qu’elles ne peuvent être :
      a) Ni simples :

      -1) Parce que les problèmes de notre pays sont complexes et difficiles (comme dans tout pays plus au moins semblable au notre) et que nous avons beaucoup de mal à les comprendre pour des raisons de grilles de lecture dont la plupart ne sont pas de notre intelligence ou de notre invention. En d’autres termes, nous pensons notre réalité avec des pensées d’emprunt dont l’opportunité n’est jamais garantie pour des raisons de réception et d’interprétation.
      Ajoutons à cela le fait que notre société a été pendant longtemps exclue de l’initiative historique et qu’elle a été dans sa majorité rurale et confinée dans une économie d’agriculture vivrière et de survie, donc loin de l’économie de marché et de la technologie. Le type d’économie impose par ses propres nécessités un tas de modes, des modes de pensée, des modes d’organisation sociale, de solidarité, de répartition territoriale… et des modes d’actions mimétiques et collectifs ou ce qu’on nomme par le génie collectif. Tous ces tas de modes ne se créent pas comme par magie et demandent souvent un long processus qui malheureusement ne dépend pas uniquement des algériens et de l’Algérie, mais aussi de leur environnement local, régional et international. Simplifions un peu les choses par des exemples. Les états unis et leurs satellites occidentaux exigent de tous les pays du monde à s’ouvrir mais eux ne s’ouvrent à presque rien si ce n’est à l’exotique et au folklore de l’autre. Ils exigent l’ouverture dans le sens qui leur profite le mieux et font barrière à tout ce qui ne cadre pas avec leur doxa ou vision du monde. Presque le monde entier voit plus de film, d’émissions télé comme il écoute plus d’émissions radio et lit plus de livres, de journaux et de revues du monde dit occidentaux, que ce monde occidental ne lit, écoute ou voit du peu que produit ce presque monde entier, après bien sûr qu’il soit passé à travers un choix unilatéral qui est une forme de censure. On peut riposter pourquoi ce presque monde entier ne fait rien pour renverser la vapeur et exiger plus d’équilibre. Il le fait mais le rapport de force est à son désavantage.

      -2) Puisque nous sommes en tant qu’algériens plus influencés par l’extérieur dans divers domaines pour ne pas dire dans tous les domaines que, nous-mêmes, nous influençons cet extérieur, il est déraisonnable de s’attendre à des solutions faciles. Cet état de fait nous rend vulnérables par la création de divisions superficielles entre nous qui peuvent aller de moins grave à insurmontables, de même que cela peut contribuer à nous radicaliser sur des positions dont nous ignorons tout de ses aboutissants et tenants.

      b) Ni impossibles :

      -1) compte tenu de ce qui vient d’être développé en a), il faut considérer que tous les déchirements et les contradictions que traversent notre société et pays ne sont que les résultats de paramètres et causes qu’il nous revient de connaitre et de maîtriser en conjuguant les efforts de tous pour tous, sans anathèmes ou exclusions. Pour cela, il faut rester ouvert et vigilant, critique et avenant, intransigeant lorsque c’est nécessaire mais seulement sur les questions de principes comme l’unité nationale et l’indépendance du pays même si elle reste toujours à acquérir. Si la modestie est à mettre dans tous les plats, il reste que la maîtrise de la polémique et l’attaque ciblée mais conforme à la volonté d’éclaircir et d’informer ne sont pas à balayer du revers de la main.

      -2) Il faut rester toujours conscient que tout ce que nous pouvons produire comme idée, concepts, savoirs, contre-propagande, etc. restera toujours en deçà de nos véritables besoins en tant que société et peuple du fait de nos moyens qui sont plus qu’insuffisants et des divers entraves dont nous ne sommes même pas conscients.

      Bien à vous et à tous les lecteurs d’Euroalgérie.

  5. merci pour ce billet Omar Mazri , comme vous le dites tout est bâti sur la confusion…la grande fitnah s’est abattue sur cette oummah à cause de son ignorance….et il n’y a pas d’issue sauf avec la volonté d’Allah awj ,

  6. @ tous

    Je ne suis pas un superstitieux mais quand je lis des prénoms Andalousiya avec cet echo de Cordoue, de Tolède, de Grenade qui ont apporté la renaissance à l’Occident je me dis il y a un présage.
    Quand je lis le prénom Safia avec l’évocation de pureté de l’Islam et du coeur du Musulman, ce présage se renforce.

    Comment douter un instant de la Miséricorde divine : {Celui qui pense qu’Allah ne lui donnera pas victoire qu’il mette une corde autour du cou et qu’il se jette du haut du ciel}. Ce n’est pas moi l’être insignifiant qui le dit c’est Allah Al ‘Aziz al Jabbar.

    Vous vous posez la question : Est-il encore possible d’agir, car telle que vous la décriviez, la situation semble bien cadenassée.

    Rien n’est cadenassé car chaque cadenas à une serrure et chaque serrure a une clef sinon des pioches et des pinces pour les casser. Il faut d’abord prendre conscience des cadenas, les trouver, les étudier et les ouvrir ne prendra pas beaucoup de temps. L’opposition algérienne et les journalistes ont cultivé la confusion, l’anathème et l’insulte contre l’armée, le DRS et Bouteflika & cie alors que ceci est l’oeuvre du Chaâbi al maghloub. L’intellectuel a failli car il s’est comporté comme le chaâbi alors que sa vocation est de chercher les solutions mais auparavant comprendre les problèmes qui exigent solution.

    Pour l’instant ouvrons le débat et ouvrons nos esprits à l’intelligence, nos cœurs à la sensibilité du peuple et nos intentions à ce que Allah attend de nous pour donner aux opprimés ce qu’il a promis : le Tamkine, la consolidation de la présence dans un territoire béni et assujetti à leurs besoins et à leurs désirs. Travaillons notre désir de vivre dans la liberté et la dignité, tous rassemblés dans le même pays malgré nos différences et cherchons ensemble la voie : {Ceux qui luttent en nous Nous les guiderons certainement vers nos chemins}

  7. A l’intention de C Mohamed
    D’abord je ne prétends pas comprendre mieux que quiconque. Ensuite mes paroles ne visent pas à complexer qui que ce soit et enfin le mot « d’avantage » devrait s’écrire « danantage » tout comme dans la phrase « …notre honte à ne pas pouvoir se tenir en équilibre… » Vous auriez dû dire  » -notre honte à ne pas pouvoir nous tenir- Je présume qu’en matière de honte la liste est bien plus longue et dépasse de loin tout tabou relatif au sexe,aux rasoirs aux stars d’HollyWood et la traversée de la méditérranée ( puisque c’est la seule mer que vous connaissez).Vous devriez avoir honte d’être un pays membre de l’opep dont l’infrastructure ressemble à celle de Burundi, un pays qui occupe encore et toujours les trritoires de tous ses voisins, lesquels territoires ont été annaxés par la France à l’Algérie française.Un pays qui sème la zyzanie dans la région en armant les mercenaires de tous poils contre leurs mères patries et la dernière honte est votre intervention contre la révolution du peuple lybien par mercenaires interposés et je ne parle pas des assassins de Boudiaf qui courent toujours les rues ni de votre honte à voir les généraux délapider les millairds du peuple sans que personne ne bouge le petit doigt à un époque où les peuples arabes balaient les régimes totalitaires sans oublier les armes que votre pays offre à des rebelles qui destabilisent plusieurs pays en Afriaue en y alimentant des guerres civiles provoquant ainsi moult crimes contre l’humanité.J’ai failli oublier votre honte quand vous voyez les pays du golf transformer le désert d’Arabie en paradis verdoyant alors que vous acheter encore de l’eau potable à Nice. Je ne parlerai pas d’un millier de marocains que vos services secrets ont torturés dans les camps de concentration de Tidouf pendant plus de 25ans (plus que la période que Mandele a passé dans les géoles de l’Aparaid).Si tu croises la famille du tyran que vous avez l’amabilité d’héberger dites leur qu’il n’y a aucune poubelle au monde qui daignerait la recevoir si ce n’est un pays digne d’être le [***modération/pas d’insulte**** le pays d’acceuil] de toutes les charognes du monde; et ma foi cela devrait vous faire non pas rougir mais mourir de honte.

    • J’avoue que j’étais un enfant dyslexique sous une forme où j’avais une perception aiguë des choses qui faisait que tout me paraissait banal et inintéressant, chose que j’avais payé chèrement par toutes sortes de pressions et de coups. Mais ce que je connais sur les langages (pas uniquement sur les langues), peut apparaitre à beaucoup ahurissant. Du faite d’avoir été dyslexique, je garde cette tendance à tout faire dans ma tête. Quand j’écris, j’écris dans ma tête et je vois dans ma tête, ce qui m’entraine à faire beaucoup de fautes d’inattention que je ne peux remarquer qu’après une relecture espacée dans le temps et non immédiatement. De ce fait, je suis très tolérant envers ceux qui font des fautes d’orthographe ou d’inattention pourvu que leurs textes soient compréhensibles. Je sais qu’un texte mal écrit peut agacer certains, et même diminuer de son importance à leur yeux, comme je connais aussi des textes bien écrits, mais d’un vide sidérale d’un point de vue consistance et contenu.

      Ceci étant dit, revenons à votre commentaire et ses critiques. D’abord ceci est un débat et rien d’autre. Si on était en contact physique, après avoir terminé cette discussion, je vous serrerais la main et vous quitterais en bons termes. Je ne cherche pas à rentrer en guerre ni en conflit avec personne. Je pensais que vous étiez très avancé sur les exigences de ce nouveau siècle, raison pour laquelle je vous avez invité à vos exprimer d’avantage quoique d’un ton badin et narquois, je l’avoue. Vous l’avez fais et pour cela, je vous remercie. Je suis quelque peu déçu et plus complexé encore (c’est pour rire). Enfin de compte vous êtes loin des exigences de ce siècle. Vous restez encore au stade des territoires et du mépris du faible ou de celui qui prend sa voisine pour le centre de tous ses malheurs. Ceci n’est pas une insulte, c’est humain et même animal, n’importe qui peut y succomber.

      Les pays du golfe que vous citez en exemple ne m’impressionne pas du tout. Les réalisations des Émirats arabe unis avec leurs villages (mappemonde et palmier), leur Burj Al Arab et leurs différents gratte-ciels n’égaleront jamais celles des pharaons, des incas, des mayas… réalisées avec des moyens beaucoup plus élémentaires que ceux de notre temps. Et cela ne les avait pas empêché de disparaître en se faisant prendre au piège par leur folie de grandeur et le non respect de l’ordre Dieu ou de la nature si vous préférez.

      Quand au verdoiement du désert des pays du golfe, il se fait sur l’exploitation de nappes souterraines que finiront par se tarir un jour ou l’autre comme leur pétrole d’ailleurs.
      Moi, ce que j’aurais aimé voir se réaliser de la part du monde arabe et plus largement islamique, c’est son union à travers des projets audacieux et bénéfiques à l’ensemble de leurs populations :

      a) La création et le financement d’universités phares selon les atouts propres à chaque pays avec des antennes locales dans l’ensemble en y attirant les meilleurs cerveaux du monde arabe et islamique ou d’ailleurs. Par exemple, j’aurais aimé voir l’université d’el Azhar d’Égypte, s’agrandir et s’élargir à toute les disciplines des sciences humaines, y compris l’enseignement et la recherche sur les autres religions autre que l’islam en collaboration avec d’autres universités du monde arabe et islamique. J’aurais aimé voir cette université dans son rôle de phare, diriger par un conseil islamique ou un conseil d’administration représentant toutes les écoles, tous les courants du monde musulman et ainsi que les représentants des autres religions minoritaires. Enfin, des universités dans tous les domaines du savoir sans aller le quémander dans des universités étrangères à grand frais d’argents, perte des cerveaux et aliénation culturelle. Sache que l’aliénation culturelle peut se manifester sous deux formes apparemment contradictoires alors qu’elles ne le sont pas, l’à-plat-ventrisme devant la culture de l’autre ou le rejet radical de celle-ci.

      b) La création de grandes sociétés ou holding économiques dans les grands domaines stratégiques, comme l’énergie, l’agroalimentaire, la mécanique et les technologies nouvelles,… pouvant ainsi tenir tête au grande multinationales ou du moins les concurrencer sur leur marché propre.

      c) Et un tas d’autres choses, si la volonté politique y est et les divisions déjoués.
      Pour le moment, les pays arabes font dans la surenchère à la baisse sur qui saura mieux vendre leur cause commune au puissant de ce monde. À ce jeu, tous leurs peuples en sortiront perdants sauf une classe de privilégiés qui vont jouer aux limaces pour ne pas perdre leurs privilèges. Cette surenchère avait été menée depuis longtemps déjà par certains pays satellites de l’occident.

      Comme il parait que vous connaissez l’Océan puisque vous me traitez de celui qui ne connait que la méditerranée, mer que j’aime beaucoup d’ailleurs, c’est que vous devrez être de l’autre côté de l’Atlantique, là où on apprend aux nouveaux arrivants les techniques du savoir se vendre aux patrons. Si cela est bon pour un individu, il ne l’est pas pour un pays quoique l’individu a le choix de ne pas se considérer comme un produit mais comme une personne consciente de la nécessité d’apporter sa contribution au bien être commun et de ne pas vivre en parasite.

      Bien à vous.

  8. @ Autopsy

    Entièrement d’accord avec vous, la Fitna est pire que le meurtre ou la lutte par la violence armée. La grande cause c’est la culture de la confusion : Ne plus distinguer le beau du laid, le juste du faux, le vrai du mensonge. La pire de toute c’est de ne plus savoir quelle est la vocation du Musulman et se comparer à « Ragda wa tmanji » ou « Hchicha talba m’icha » et autres confusions qui montrent que l’homme a baissé les bras et qu’il ne soit plus Insane Moukaram ni Khalifatou Allah mais « un insouciant pire que les bestiaux »

    Allah a fait le serment qu’il ne donnera jamais la victoire ou la domination des injustes et des pervers sur les Musulmans! Est ce qu’Allah se trompe? Sobhane Allah! Est-ce que le Musulman a oublié sa vocation? Certainement! L’oubli est pardonnable et réparable.

    • M. Mazri, je voudrais attirer votre attention sur un autre grand risque de fitna, le livre « les Sanayim » de Jacob Cohen. Pour l’avoir testé il y a longtemps, je sais que les sionistes sont capables de tout pour nous pousser à nous entretuer. Je n’ai pas lu le livre, je ne sais quel est scn contenu mais je vois déjà son effet néfaste à travers certains commentaires.
      Notre capital confiance est déjà bien entamé et ce nouveau poison qu’est « les Sanayim » risque d’amener des Algériens à douter d’autres Algériens, chaque Algérien risquera de voir dans son frère Algérien un juif… Comme moyen de division il n’y a pas mieux.
      On ne peut rien construire de concret sans confiance réciproque, le doute est cette goutte d’eau qui tombe et qui petit à petit use la pierre…
      Moi, wa a3oudou BiLLah min kalimèt ana, je reste méfiante.

      • @ Safia
        Qu’Allah vous protège! La plus grande victoire que vous ferez sur les porcs, les singes, les chiens, les ânes et autres énegumènes est de vous libérer de ce réflexe morbide que la culture despotique a généré en chacun de nous la méfiance et la défiance.

        Les Sayyanim n’est pas un livre qui traite des Algériens c’est un livre écrit par un Juif anti sioniste qui dévoile les Juifs qui travaillent en France pour le compte du Mossad.

        La véritable Fitna est la confusion, le trouble et l’ignorance qui poussent à agir contre ses intérêts nationaux et contre sa religion. Les libyens du CNT en sont le parfait exemple : ils se sont mobilisés et combattus sous l’étendard de la Fitna, celui de la discorde, de l’ingérence étrangère et pour le triomphe des intérêts du colonialisme croyant agir au nom de l’Islam et ils ne peuvent avoir aucune excuse ni justification de se donner des mobiles religieux que ni le Coran ni les Hadiths n’autorisent.

  9. La modération – le commentaire d’Ulysse remplis d’insultes a été dépublié pour cause de diffamations haineuses et gratuites. Cet espace n’a pas vocation à devenir un dépotoir d’injures et d’ignominie.

  10. @ ulysse !

    Nous sommes entrain de parler d’union et vous vous êtes pour la DESUNION des peuples arabo-musulmans alors taisez vous !
    L’Algérie n’a pas de leçon à recevoir de gens haineux comme vous.
    On est là pour essayer d’unir les forces et les intelligences afin de parvenir à un consensus qui servira l’intérêt de nos peuples du Maghreb sans l’ingérence impérialiste et vous vous appuyez sur la mauvaise pédale vous essayez de diviser et semer la discorde encore et toujours mettre l’accent sur ce qui désunit vous êtes l’oiseau de mauvaise augure on a pas besoin de vous.
    Vive l’Algérie libre et indépendante malgré la haine de certains.
    Vive l’unité Arabo-musulmane

  11. Moi aussi je crie et je souhaite « vive l’Algérie libre et indépendante »
    parce qu’elle ne l’est pas encore. Et si vous même vous vous égosiiez à répéter ce slogan digne des années 50 c’est que dans votre subconscient vous reconnaissez que l’Algérie n’est ni libre ni indépendante hélas! quant à l’union arabo musulmane personne ne se hasardera à tendre la main à une Algérie qui envoie des mercenaires tuer les révolutions dans l’oeuf. Toutefois vous pouvez bricoler une union avec les résidus de la famille Kadhafi qu’aucun pays au monde n’a voulu recevoir sauf ton Algérie libre et indépendante.

  12. @ ulysse

    Aimer son pays et le protéger contre l’impérialisme prédateur occidental ne date pas des annees 50 !
    Vous êtes naif ou traitre !
    Dégagez !

  13. Assalam ‘alaykoum,

    SVP, merci de ne pas envenimer les discussions. Nous pouvons discuter avec passion, même en faisant des erreurs, mais évitons les mots blessants et les dérapages.

    Par ailleurs nous aimerions que cet espace reste un espace libre, tolérant qui promeut le dialogue, la pédagogie et la patience inshaa Allah.

  14. Assalam aleykoum
    ok modérateur.

    @ Ulysse encore
    j’ai oublié de t’informer que « vive l’Algérie libre et indépendante » signifie cette Algérie là qui est déjà libre et indépendante, je me suis peut être mal exprimée..hélas pour toi, notre pays est le dernier bastion de courage et d’indépendance face au neo-colonialimse ambiant.
    Allah yester bladna El Jazair

  15. @)Ulysse
    Bonjour monsieur le gouvernement mondial, le monde vous appartient et jouez comme cela vous plait. Mais attention, on se fait souvent piéger par les mêmes pièges qu’on tend aux autres. Je ne connais que très bien ce type de discours. On pourra toujours faire passer un chameau par le chat d’une aiguille par illusion, mais cela ne le sera jamais en vrai. Vous reprenez exactement le même discours qui circule sous cape et qu’on distille aux vrais mercenaires de l’Otan. J’en parlerai de ce discours, restez attentif. Sachez que l’histoire est une bourrique qui donne des coups de tort et à travers, on ne sait jamais qui va-t-elle terrasser. Je crois qu’on finira par devenir des amis-ennemis. En tout cas, vous interventions sont des interventions de qui vous savez, si vous ne le savez pas, soyez certain que ce ne sera pas moi qui vous le dirai, non pas par ignorance, mais….Sans rancune selon la formule consacrée.

  16. C mohamed il ya chat et chas
    je me suis promis de ne pas entrer en polémique avec vous puisque celà ne mènerai à rien.Je tiens à vous demander pardon si mes propos vous ont blessés mais…il n’y a que la vérité qui blesse. Tant il est vrai que si mes idées étaient fausses vous ne les auriez pas prises au sérieux .Je vous défie de me dissuader en démontrant, preuve à l’appui, que ce que je dis est faux.Ce qui est sûr en revanche c’est que je ne prends pas « le chat » pour le chas de l’aiguille. Je vous conseille de revnir à la maternelle ou bien suivre sur mbc3 les épisodes de Tom and jerry pour mieux appréhender à quoi ressemble cet animal domestique qui crie « miaou » .A propos il y a un autre « cha » qu’on dit à l’animal que vous savez pour le sommer de s’arrêter, mais ça c’est une autre paire de manche. one towo tree « vive l’Algérie libre et indépendante » c’est mon souhait le plus cher
    à suivre

    • Merci pour la correction des fautes d’orthographes, je ne vous cache pas que je n’ai pas de secrétaire. Soyez rassuré que ce n’est pas la vérité qui me blesse puisque je m’inscris dans sa recherche mais plutôt le mensonge. Comme vous êtes péremptoire et savez à l’avance ce qui mène vers un résultat et ce qui ne mène pas, je ne peux que m’incliner devant votre décision sans que cela ne me dérange pour un sous sou. Je vos offre en dédicace ceci pour vous remercier de vos efforts:
      Trop de chemins sont aveugles,
      aux croisements s’entassent les délires;
      partout gisent des agneaux égorgés
      en offrande à de sinistres corbeaux.
      Voyageurs et voyeurs,
      corbeaux mercenaires.
      Corbeaux hiboux,
      corbeaux hideux.
      Partout la terre tremble d’effroi;
      partout l’arbre saigne.

      Trop de chemins sont aveugles
      et trop de cieux sont opaques.
      La parole rompe
      et glisse sur des rails visqueux
      avant de finir dans les caniveaux.
      Nous disons la bonne aventure,
      nous faisons et défaisons nos croyances
      pour mieux ignorer notre ignorance.

  17. Salem ‘alikoum!
    Depuis ce matin je flâne sur le net à la recherche d’info concernant notre société, d’autant plus qu je me trouve à l’étranger loin de chez moi.
    J’avoue que c’est en lisant Omar Mazri sur T. Ramadan que je suis arrivé sur ce site.
    Mon grain de sel; c’est juste pour faire savoir qu’en tant qu’algérien je suis fière que notre poubelle pour employé le terme d’Ulysse ait accueillit la famille de M. Kaddhafi (Paix à son âme et à ceux qui sont mort avec lui).
    Notre révolution, si révolution il y a; et je la souhaite de tout coeur et une chose qui nous appartient et nous avons nul besoin de l’extérieur surtout l’occident pour faire le ménage chez nous.
    Salem ‘alikoum oua rahmat lah

  18. Merci pour votre analyse, rien n’est cadenassés, leur plan fait partie du plan d’Allah.. Rapprochant nous d’Allah… Au plaisir de vous lire.. J’avais écris une longue réponse a votre commentaire d’avant, mais en lisant le second, j’ai raccourcis mon message.. Vous êtes sur la bonne voie, Inch Allah.
    Patriote vivant au Canada, depuis 24ans; nous voyons d’ici, ce que vous ne voyez pas, a part ceux qui voient par la lumière d’Allah.
    Merci, aussi pour l’analyse de Safiya et Andalousya..
    J’ai faillit dire que l’Algérie est foutu, mais tant qu’il y’a des gens comme vous qui pense encore, je dis el-hamdou-lillah..
    Qu’Allah vous protége et vous guide vers lui.
    Assalam,

  19. salem, je suis tres content, de lire et constater qu'il y a des personnes comme moi inquiet du desastre et la mediocrité qui rene dans notre pays. moi aussi j'etais dans l'obligation de quitter l'algerie car je voyais que j'etais etranger a ce pays envoyant l'injustice, rachoua et la banalité de la juste, mais la majorité voyais les choses normales, je suis devenu aigri et malade. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Rechercher -

Derniers Articles