Plutôt que de redonner mon avis sur l’Hydroxychloroquine, j’ai préféré (une fois n’est pas coutume) diffuser un extrait de ce que je viens de voir sur la chaîne BFM pour laisser la parole au Dr Christian Perronne (Chef du service Infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré). Je ne dirais qu’une chose aux détracteurs de l’Hydroxychloroquine: Demain, lorsque vous saurez que la vie d’un ou de plusieurs de vos proches sera en danger à cause du COVID-19 et qu’il ne leurs restera plus qu’à attendre de mourir, allongés seuls sur le ventre, demanderez-vous à rester prudent et d’attendre des tests cliniques qui dureront plusieurs semaines pour éviter tout effet secondaire ? Moi, NON.

LHDSR

  • 37
    Partages