ALGER – Des scientifiques algériens ont été distingués vendredi du prix Antoine-Béchamp, distinction internationale des sciences, pour leurs travaux de recherche dans les traitements des maladies chroniques, par des doses importantes de vitamine C, a-t-on appris lundi des milieux médicaux.

Le prix Antoine-Béchamp est un prix honorifique qui gratifie des scientifiques qui ont apporté des nouveautés et fait évolué la science, dans les domaines médicaux, chimiques, biochimiques et dentaires.

Le groupe de scientifiques algériens a mené des recherches, depuis plusieurs années, sur l’intérêt de l’utilisation de la vitamine C dans le traitement des maladies chroniques, notamment du cancer.

« Le traitement des maladies chroniques, notamment le cancer, par des doses importantes de vitamine C injectées par intraveineuse ou prise par voie orale, a donné de bons résultats chez les malades », a indiqué à l’APS, le président de la Société algérienne de nutrition et de médecine ortomolécualire (SANMO), le Dr Ilyès Baghli.

La médecine ortomoléculaire consiste en l’utilisation d’aliments et de produits naturels dans le traitement des maladies.

Les chercheurs algériens ont été récompensés par le directeur de l’Institut Antoine-Béchamp, situé en Espagne, le Pr Gilbert Henri Crussol, en marge de la première conférence internationale de la SANMO.

Les scientifiques honorés sont des médecins, des biologistes et une dentiste, à savoir le Dr Ilyès Baghli, le Pr Mustapha Oumouna, immunologue à l’université de Médéa, le Pr Chafika Merzouk, biologiste à l’université de Tlemcen et membre de l’Académie africaine des sciences et le Pr Chafika Mahdid dentiste, spécialisée en ondentologie, de l’université d’Alger.

Des scientifiques étrangers ont également été récompensés en cette occasion, pour avoir soigné des patients atteints de cancers, à différents stades de l’évolution de la pathologie.

Le président de la Société internationale de médecine ortomoléculaire, le Pr Atsuo Yanagisawa a été honoré pour avoir traité des personnes souffrantes de cancers, après l’exposition aux radiations de la centrale nucléaire Fukushima et celles ayant été exposées aux radiations des catastrophes nucléaires de Nagasaki et Hiroshima.

L’oncologue et cardiologue américain, le Pr Thomas Edward Levy a aussi été distingué, pour avoir soigné des patients souffrants de cancers et d’autres maladies chroniques, aux Etats-Unis.

Ces spécialistes étrangers ont été invités, à plusieurs reprises, par la SANMO, lors de ses séminaires, pour un partage de savoir-faire et un échange d’expériences avec des médecins algériens.

Le prix Antoine-Béchamp » a été remis pour la dernière fois au double prix Nobel de la paix et de chimie, le Pr Linus Pauling en novembre1993.

APS.DZ