Depuis la Révolution des Cactus et l’émergence des Pygmalions et après la Bataille du Forqane (Gaza), le plan de liquidation de la Cause palestinienne s’est mis en routine. Il s’agit :

  • De créer un Bantoustan pour les Palestiniens
  • De mettre sur place une OTAN arabo islamique jouant le rôle de gendarme dans le monde arabe et africain et de chair à canon dans une guerre contre l’Iran.
  • De préparer le retrait des Américains du monde arabe pour qu’ils se consacrent au Pacifique et à l’Eurasie pour contrer les géants chinois et russes
  • De consacrer l’entité sioniste comme gardien des « Dix commandements US » laissant les Arabes non seulement dans un dilemme insoluble, mais dans un état de ruines irréparables.

Il s’agit par la guerre ou par la violence d’une part et par la corruption et l’intimidation d’autre part de mettre fin à la Modernité et ses chimères de décolonisation et d’État-nation. Il n’y a qu’une force celle des USA, une seule loi celle du Dollar, une seule totalité celle du marché aux mains du complexe militaro-industriel-financier-médiatique qui contrôle les ressources, les mentalités et les planifications.

Ce phénomène, ni désolant ni révoltant, répond à la nature, à la logique et à la mécanique de l’empire. Il répond à notre mentalité de « tarés » incapables de connaitre la nature des choses, leur dynamique et leur devenir pour pouvoir résister en anticipant, en prenant l’initiative, en innovant nos moyens de lutte et de conscientisation.

Les élites arabes et musulmanes au lieu de se lamenter devraient se sentir humiliées. Les politiciens devraient se taire et ne plus faire diversion en dénonçant ce qu’ils ont contribué à se réaliser par leur corruption, leur lâcheté et leur médiocrité.

Les pseudo-savants de l’Islam se questionnent sur l’absence et le silence des masses arabes à chaque humiliation et à chaque catastrophe comme si leur incompétence à éduquer les gens et à parler vrai et avec responsabilité de la réalité n’était pas flagrante. Ils ont contribué à décerveler, au sens propre et figuré, les peuples musulmans en les poussant à croire aux miracles ou à s’entretuer.

Il nous reste une consolation voire un espoir : l’Iran. La nature a horreur du vide, là où les sunnites et les arabes ont été absents ou inconséquents, les Perses et les Chiites seront présents avec efficacité. Ils ont la culture de la minorité qui a appris à résister et le sens politique et géopolitique. Ils ont la profondeur civilisationnelle et la vision stratégique que l’esprit tribal ne peut posséder.

La loi de Dieu est inchangeable :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا مَن يَرْتَدَّ مِنكُمْ عَن دِينِهِ فَسَوْفَ يَأْتِي اللَّهُ بِقَوْمٍ يُحِبُّهُمْ وَيُحِبُّونَهُ أَذِلَّةٍ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ أَعِزَّةٍ عَلَى الْكَافِرِينَ يُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلَا يَخَافُونَ لَوْمَةَ لَائِمٍ ۚ ذَٰلِكَ فَضْلُ اللَّهِ يُؤْتِيهِ مَن يَشَاءُ ۚ وَاللَّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ

{O vous qui croyez êtes devenus croyant ! Si l’un d’entre vous s’écarte de sa religion, qu’il sache que Dieu Allah fera quelque jour venir des hommes gens qu’Il aimera et qui, eux aussi, L’aimeront. Ils seront humbles envers les croyants, durs envers les mécréants négateurs ; ils combattront dans le chemin de Dieu ; ils ne craindront pas le blâme du détracteur. Ceci est une grâce de Dieu : Il la donne à qui Il il veut. Dieu est omniprésent, omniscient.} al maida 54

Pour  résoudre le dilemme proposé par l’Empire pour nous soumettre à la corruption ou finir dans des tombes communes sans linceuls ni Fatiha, nous avons le devoir de restaurer nos mentalités corrompues et ignorantes. Nous devons avoir la culture efficace et la conscience lucide sur au moins quatre aspects de ce verset :

  • La foi n’est pas un acquis antiquaire, mais un engagement renouvelé et sincère. Ce n’est pas une inertie, mais un devenir et une présence efficace au sein de l’humanité. La foi n’est pas un état hérité par la génétique ou la culture sociale, mais un devenir conditionnel subordonné à l’excellence morale et au désir de faire le bien et de bien le faire.
  • Le sempiternel discours misogyne opposant les sexes ou donnant le primat à l’un sur l’autre est un archaïsme faux et fallacieux. Le Rajal et les Rijal ne sont pas des mâles, mais des personnes humaines debout, dynamiques et fortes. La langue arabe du Coran distingue les faibles et les soumis par le terme Nissa des dominants et des résolus par le terme Rijal. Foutons la paix au sexe « faible » et concentrons-nous sur les arrogants et les transgresseurs qui spolient nos terres et humilient nos frères et sœurs.
  • La bataille réelle n’est pas religieuse, entre croyant et mécréant, mais politique et existentielle entre croyant à la paix et partisans irréductibles de la guerre et de la violence qui dénient à l’autre le droit à la différence.
  • Ce n’est pas le désir de Dieu d’aimer arbitrairement ou de haïr injustement, mais le désir des gens qui interprètent le texte pour lui donner un sens favorable à leurs préjugés ou à leurs intérêts par calcul ou par ignorance. Chacun est à la fois apte et libre de disposer de la Grâce divine s’il en manifeste le désir c’est-à-dire l’élan spirituel qui met en mouvement le corps (social ou individuel) en marche vers le bien de sa communauté et de l’humanité sans exclusive ni exclusion.
  • L’Islam n’est la propriété de personne et Dieu n’attend pas de nous d’être des chiites ou des sunnites, des musulmans, des juifs ou des chrétiens et encore moins d’être sectaires :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا ارْكَعُوا وَاسْجُدُوا وَاعْبُدُوا رَبَّكُمْ وَافْعَلُوا الْخَيْرَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ وَجَاهِدُوا فِي اللَّهِ حَقَّ جِهَادِهِ ۚ هُوَ اجْتَبَاكُمْ وَمَا جَعَلَ عَلَيْكُمْ فِي الدِّينِ مِنْ حَرَجٍ ۚ مِّلَّةَ أَبِيكُمْ إِبْرَاهِيمَ ۚ هُوَ سَمَّاكُمُ الْمُسْلِمِينَ مِن قَبْلُ وَفِي هَٰذَا لِيَكُونَ الرَّسُولُ شَهِيدًا عَلَيْكُمْ وَتَكُونُوا شُهَدَاءَ عَلَى النَّاسِ ۚ فَأَقِيمُوا الصَّلَاةَ وَآتُوا الزَّكَاةَ وَاعْتَصِمُوا بِاللَّهِ هُوَ مَوْلَاكُمْ ۖ فَنِعْمَ الْمَوْلَىٰ وَنِعْمَ النَّصِيرُ

{O vous qui êtes devenus croyant ! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, et faites le bien. Peut-être Ainsi vous atteindrez certainement le bonheur Falah. Menez pour Allah le combat qui lui est dû. C’est Lui qui vous a élus sans vous imposer un fardeau dans la religion, la Tradition de votre père Abraham. C’est Lui lui qui vous a dénommés ” Mouslimines “, autrefois déjà, puis ici même, afin que le Messager soit témoin auprès de vous et que vous soyez témoins auprès des hommes. Accomplissez donc la prière, faites l’aumône, et attachez-vous fermement à Dieu : il est votre Maître Soutien (Rassembleur), et quel excellent Maître Soutien (Rassembleur), quel excellent Défenseur !}  al hadj 77-78

Comment triompher des agresseurs et des occupants alors que ce qui façonne notre mentalité, nos relations sociales et notre devenir est déformé, caricaturé, décontextualisé, rendu inopportun, impertinent et incohérent.

  • Là où Dieu s’adresse à nous comme des responsables itinérants vers Lui, nous osons nous dépeindre comme des serviteurs et des esclaves comme s’Il était indigent.
  • Là où Il nous promet son soutien victorieux ou bien Il nous annonce le rassemblement pour rendre compte de nos actes le Jour de la Résurrection, nous le transformons en relation de servitude cultuelle.
  • Là où il nous dit soyez mouslimines dans le sens de confiant en Dieu, ayant foi en Lui, donnant crédit à Sa Parole et à Son Prophète, s’en remettant à Lui pour triompher de nos égoïsmes, de nos peurs, de nos aliénations et de nos faiblesses, nous parlons de soumission, de rite, de bavardage sans lendemain.
  • Là où Il nous interpelle en qualité de Hanif (qui ne penche jamais du côté de l’injustice et du reniement) nous nous inventons des qualificatifs sectaires.
  • Là où Il nous demande d’être des témoins agissant et authentiques comme l’a été le Messager dans le sens d’un témoignage présentiel comme mémoire, comme parole et comme acte pour accompagner et guider nous faisons du Prophète un apothicaire, un gastronome, un couturier, un cabinet d’épilation, une légende…

Ce n’est pas avec cette mentalité de déchets humains phagocytés par les parasites et les cupides que nous pouvons résister aux néo évangélistes éradicateurs et aux sionistes usurpateurs.

L’Empire est en voie d’effondrement, de dissolution et de suicide par sa nature insensée et satanique. Dieu est Juste et sa Justice ne nous laisse aucun doute sur l’issue finale :

  • Ou bien la mort de l’Empire va nous entrainer dans un cataclysme infernal comme le ferait un géant tombant foudroyé sur des Lilliputiens.
  • Ou bien l’émergence d’une force crédible et viable qui terrasse cet empire totalitaire qui décide de l’avenir des peuples sans les consulter juste par combine électorale.

En d’autres termes ou bien c’est l’Apocalypse ou bien la résurgence de la Civilisation avec une autre race d’hommes mettant leurs pas sur ceux des Prophètes des Évangiles, des Psaumes, d la Thora et du Coran :

وَلَقَدْ كَتَبْنَا فِي الزَّبُورِ مِن بَعْدِ الذِّكْرِ أَنَّ الْأَرْضَ يَرِثُهَا عِبَادِيَ الصَّالِحُونَ

{Déjà, Nous avons écrit dans les Psaumes (al-Zabûr), après le Rappel la Proclamation (Dikr)  que la terre serait l’héritage de Mes serviteurs vertueux.}

Encore une fois il ne s’agit ni d’une utopie moderniste des laïcistes ni d’une légende des islamistes antiquaires, mais de la rencontre ou la conjugaison entre deux processus civilisateurs :

  • Al Kitab. La compétence à lire les préceptes philosophiques, religieux, historiques, sociaux, économiques et scientifiques : Al Kitan n’est ni le décret qui s’impose arbitrairement ni le destin qui s’abat avec déterminisme implacable, mais le mode opératoire, les prescriptions et les relations entre causes et effet
  • Al Islah : la vertu (éthique, intellectuelle, esthétique) par laquelle on se motive pour faire le bien et pour réformer sans lesquels il n’y a ni progrès ni libération ni témoignage.

Qu’on ne se trompe pas de lutte. Il ne s’agit pas d’une guerre de religion, mais de libération. Le Prophète Choâib n’avait pas réclamé l’extermination des mécréants, mais la réforme contre le système totalitaire qui faisait de ses vices un modèle de vertu pour tous :

وَمَا أُرِيدُ أَنْ أُخَالِفَكُمْ إِلَىٰ مَا أَنْهَاكُمْ عَنْهُ ۚ إِنْ أُرِيدُ إِلَّا الْإِصْلَاحَ مَا اسْتَطَعْتُ ۚ وَمَا تَوْفِيقِي إِلَّا بِاللَّهِ ۚ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أ أُنِيبُ

{Je ne cherche pas à vous contrarier en vous défendant quelque chose ; je ne veux que vous amender autant que je le puis, et mon succès ne dépend que de Dieu. Je m’en remets à Lui et c’est vers Lui que je reviens (je me retourne) .} Houd  11

Amender c’est plus que réformer. Réformer c’est une action politique, économique, technique ou éducative confinée dans une logique presque mécanique de type institutionnel ou technique. Elle reste superficielle et conjoncturelle. Amender c’est réformer ce qui doit être réformé dans une démarche plus noble, plus étendue, plus durable et plus profonde : redonner de la dignité à la condition humaine, améliorer les relations sociales, humaniser les rapports politiques, donner de la vertu, fertiliser les possibilités, potentialiser les compétences… Amender c’est aussi éradiquer les germes de la maladie et de la contamination en épurant, en filtrant et en isolant.

Pris par le mimétisme de l’Étranger et l’alignement idéologique sur les Orientalistes nous avons confondu Al Islah avec le réformisme religieux ou les réformes politiques occultant l’Homme dans ce qui fait son humanité c’est-à-dire sa liberté, son intelligence, son rapport à Dieu et à la nature, ainsi que son droit à la différence. Chaque fois que nous parlons de monothéisme ou que nous agissons en monothéistes nous ne devons jamais perdre de vue que l’Unicité de l’Être divin signifie en corollaire la multiplicité de Ses créatures. Toute lutte contre l’oppression est une lutte pour la dignité de l’homme. Il ne s’agit pas de remplacer un totalitarisme par un autre, une pensée unique par une autre. Il suffit de porter une gandoura ou un bonnet pour devenir un réformateur, il suffit de parler en français et d’user des termes de la Révolution française pour se croire Mirabeau au pays des indigènes.

Le Prophète Choâib se dirige vers Dieu, retourne vers Lui, cherche le soutien auprès de Lui alors que nous, nous cherchons refuge auprès des anciens colonisateurs et nous cherchons consolation et conseil auprès des charlatans en costume ou en gandoura.

Hélas depuis Annapolis, les élites palestiniennes et la classe moyenne ont été happées par la corruption et le vivre sans dignité et sans liberté aux frais des dons occidentaux. Les bédouins arabes leur ont légué l’esprit de réconciliation avec l’ennemi confondant Solh avec Islah. Des siècles de décadence et de trahison ne s’effacent pas à coup de gomme magique.

Je ne suis pas devin, mais la folie américaine face à la résistance tenace des Iraniens va sans doute produire un choc salutaire en nous proposant un nouveau choix « le martyr ou la dignité » au lieu de la paix des zombies. Sinon on va continuer à commémorer les catastrophes faute de mémoriel ou de mémorial.

Omar MAZRI