Le Coronavirus a cloué au sol les avions d’Air Algérie. Et ce depuis la mi-mars. Aujourd’hui en revanche, un plan de levée du confinement est d’actualité et la date de reprise des vols d’Air Algérie se dessine déjà.Dans le contexte de déconfinement graduel, le transporteur aérien se prépare. Des sources bien informées ont rencardé à ce sujet le quotidien algérien El Moudjahid.  

Ainsi, le retour de l’activité commerciale d’Air Algérie sur le territoire national interviendrait comme première étape. La compagnie aérienne reprendra ses vols de l’intérieur (domestiques) à partir de la date du 14 de juin courant. C’est ce que nous apprend le journal.

À propos des vols à l’international, on envisage deux programmes différents. Le premier concerne les liaisons avec le Maghreb, l’Afrique subsaharienne et quelques destinations dans le Proche-Orient. Cela connaîtra son démarrage à compter du 26 juin.

Quid de la date de reprise des vols d’Air Algérie vers l’espace Schengen ?

Les voyages liant l’Algérie aux territoires des pays de l’espace Schengen ne reprendront qu’en second lieu. Cela se réalisera le 1er du mois de juillet prochain. Ainsi, les Algériens pourront dès le mois qui suit gagner les pays membres de l’UE

Néanmoins, la compagnie aérienne rappelle que la reprise effective dépend d’éléments qui la dépassent. Toutes ces prévisions évoquées plus haut restent ce qu’elles sont. C’est-à-dire des prévisions. Les pouvoirs publics détiennent le dernier mot en la matière.

Toujours en prévision de sa reprise, Air Algérie a mis en ligne son dispositif de prévention. Parmi les mesures sanitaires, on trouve la désinfection et stérilisation des appareils. Par ailleurs, la société offre une « gamme » de choix aux voyageurs dont les vols ont été annulés pour cause de Coronavirus.

Il convient de rappeler également le communiqué du mois de mai. Il est question de celui de la Présidence de la République. L’institution s’est montrée intransigeante ce jour-là. Les hautes autorités sont seules habilités quant à l’ouverture de l’espace aérien de l’Algérie. « C’est une décision souveraine », clament les services du président Tebboune.

  • 28
    Partages